À propos

Marie-Claude Ducas
Auteure, journaliste, blogueuse.

Je pratique le journalisme depuis plus de 20 ans, en m’intéressant en particulier à tout ce qui touche aux communications. Au Journal de Montréal, je tiens la chronique sur les médias. Et j’y blogue, aussi.

Je suis l’auteur de la biographie Jacques Bouchard: le créateur de la publicité québécoise, publiée chez Québec-Amérique. C’est à Jacques Bouchard, fondateur de l’agence BCP, que l’on doit notamment le livre Les 36 cordes sensibles des Québécois, et aussi les slogans les plus célèbres au Québec: « Lui, y connaît ça ! », « Pop-sac-à-vie-sau-sec-fi-co-pin », « On est six millions, faut se parler », « Qu’est-ce qui fait chanter les p’tits Simard ? », « On est propre, propre, propre », « Mon bikini, ma brosse à dents », « Il fait beau dans le métro », « On y va ? On y va ! »…  Jacques Bouchard est notre Mad Man à nous… et, en même temps, un artisan majeur de la Révolution tranquille.

J’ai aussi co-signé, avec Guillaume Brunet et Martin Lessard, un livre paru à l’automne 2012, et édité par Infopresse: Les médias sociaux en entreprise: les comprendre, les utiliser et en tirer profit.

J’ai été rédactrice en chef, pendant 12 ans, de Infopresse, où j’ai collaboré pendant de longues années. J’ai aussi été journaliste au Devoir, et collaboratrice entre autres à L’actualité, Châtelaine, Sélection du Reader’s Digest, et Québec Science.

  1. Madame Ducas,
    Je regarde RDI ce matin et encore une fois, je remarque le même comportement irritant.
    Je veux bien reconnaître que vous avez plein de choses intéressantes à dire mais pouvez-vous avoir la politesse de ne pas interrompre l’autre invité ? De plus, vos « hum hum » pour marquer votre accord finissent par être énervants.

    • Marie-Claude Ducas

      Bonjour,
      vous savez, c’est quand même le propre d’un échange et d’une discussion; ce que se veut, au départ, ce genre de segment. Et, une considération générale: je ne peux m’empêcher de constater qu’on tend à être beaucoup plus tolérants envers les hommes qui prennent de la place, qu’envers les femmes qui font de même… Ceci dit, merci de votre commentaire, notamment en ce qui concerne les « hum hum »; je tâcherai de faire attention à ça :-).

Laisser un commentaire